Viviane Veneault - Cofondatrice -

Viviane Veneault {JPEG}Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques et de théâtre, elle fonde Anagramme avec Jacqueline Estragon en 1993.

Depuis, elle n’a cessé d’animer des ateliers d’écriture pour tous les publics : au sein d’Anagramme, en milieu scolaire, carcéral et éducatif, en entreprise…

Elle a mené de nombreux projets de créations et créé des mises en scène.

Elle forme enseignants, éducateurs et animateurs d’atelier.

Solenn Monnier

Solenn Monnier © N. GRANGER PACAUD {JPEG}Solenn est comédienne formée au jeu d’acteur, à la lecture vivante, au théâtre masqué, au clown, ainsi qu’à différentes techniques vocales.

Elle monte des projets de création artistique et culturelle dans des milieux variés : crèches, écoles, collèges, lycées professionnels, centres hospitaliers, centres sociaux…
Sollicitée pour créer des lectures-spectacles, notamment depuis 2007 pour le festival de lectures noires et policières L’échappée Noire.
Elle joue dans les spectacles jeune public « A l’abordage ou les aventures de Sindbad le marin », « Légendes d’hiver » et « Pour l’amour de Senhimé ».

Marie Despessailles

JPEG D’abord comédienne à Paris , elle s’intéresse et se forme à différentes techniques théâtrales : Actor’s Studio, analyse et travail sur le texte, jeu sous masque puis décide de fonder sa compagnie en 86, avant de s’installer a Grenoble...

A partir de 2006, elle participe en tant que comédienne aux projets d’Anagramme tels que les 10mots de la langue française ou le festival L’échappée Noire. Depuis, du montage de textes à la mise en scène, elle a créé pour Anagramme de nombreuses lectures et spectacles, ainsi que des lectures enregistrées ou radiophoniques.

Marie participe également à des projets de créations avec des amateurs et des publics variés, pour le plaisir de transmettre et de plonger dans le potentiel créatif de chacun.

Benoît Olivier

JPEGComédien, Metteur en scène, Directeur d’acteurs.
Après sa formation au conservatoire de Grenoble, au Théâtre du Réel, au Théâtre du Soleil (Ariane Mnouchkine) puis au Centre International de Création Théâtrale (Peter Brook) :
Il enseigne dans les classes « option Théâtre » pour le Centre Dramatique National des Alpes (direction : Laurent Pelly , puis Jacques Osinski) . Il est également formateur en lecture à haute voix, coach de conférenciers et superviseur d’orateurs.
Actuellement, il joue dans la compagnie grenobloise Cyrano : « Drôles d’Oizeaux » (textes de Jean- Michel Ribes) et « Phèdre… à peu près » (adaptation de « Phèdre » de Jean Racine), et a mis en scène dans cette même Compagnie : « Petits Chaperons dans le rouge » de Pierre Jourde .
Il a mis en scène à l’ automne 2009 « Cher André ! » hommage à Bourvil, avec le collectif de création « Complices Production ».
Ces dernières années, il a joué pour La Compagnie Alain Bertrand dans « Ubu roi », mis en scène par Carlo Boso. Pour la compagnie La Simandre, dans la trilogie de Sylvie Cleyet : « Quelqu’ un pour veiller sur moi » de Franck Mac Guinness, « Je suis là pour la nuit » d’ Etienne Delmas, et « Stalker » adaptation théâtrale du film « Stalker » de Andreï Tarkovski.
Pour la compagnie Petits Bâtons Production, il a joué le rôle du « client » dans « Dans la solitude des champs de coton » de Bernard- Marie Koltès. _
Et avec la compagnie Il était une voix, il a joué dans « Caprices d’amour », florilège de textes de Georges Feydeau, Jules Renard et Georges Courteline, « Par la fenêtre », « Le plaisir de rompre », « La peur des coups » dont il a cosigné la mise en scène.

Les bénévoles

Le Conseil d’Administration d’Anagramme, Association loi 1901, est constitué de membres bénévoles élus lors de l’Assemblée Générale annuelle.

Les adhérents sont également mis à contribution durant certaines manifestations d’Anagramme, pour aider à la diffusion de la communication ou donner un coup de main logistique !
La participation active des bénévoles concrétise ainsi leurs pratiques culturelles. Régulièrement dans l’année ils ont aussi l’occasion et le plaisir de s’exercer à la lecture à voix haute ou de faire découvrir leurs textes, durant des soirées dédiées.

Le bureau
Association de loi 1901, ANAGRAMME est représentée par des bénévoles élus :

  • président : Henri Berger
  • vice-président : Jacky Lebrun
  • trésorière : Claire Gennatas
  • secrétaire : Michèle Delmas
  • membres du conseil d’administration : Josette Durif, Isabelle Metert, Dominique Locatelli, Michel Ailhaud

Eva Reggiani - Chargée de projets -


Eva est chargée de l’administration, de la communication et du secrétariat au sein d’Anagramme.

Vous pouvez la contacter (04 76 51 76 07 - anagramme.grenoble@gmail.com) pour toute question concernant les activités de l’association, ou pour toute proposition de partenariat.

Kifftout

Digne balladin, indomptable et un peu dingue,
Enfant de la balle ... de ping pong,
Se faufilant sans filet entre le yin et le yang,
En quête, entre rouiller à la CAF et kiffer la life,
Professeur de folie ordinaire et de philo de comptoir,
Docteur maboul à facettes, accusé de délire de faciès
Brûleur de tenues correctes exigées
Hurleur en continu, à l’incorrection exhibée,
Dynamiteur de discours convenus sans contenu,
Kifftout, c’est le joker dans les coups durs
C’est l’atout coeur dans les coups de poker
Le cheveu sur la soupe, le clandé dans la soute,
La prose aux prises avec tout c’qui fout les nerfs,
Kifftout ne prend pas les messies pour des lampadaires !

Association les MétroTextuels

Anaïs Escot

à 5 ans, elle réclame à sa mère la suite des malheurs de Sophie, sans les malheurs
à 12 ans, elle se prend pour la marquise de Sévigné, robes et plumes.
à 22 ans, elle gagne par inadvertance un concours de nouvelles en présentant un texte queer.
à 29 ans, elle fait mijoter les enfants avec des albums éducatifs
à 40 ans elle devient mère et se demande comment elle a pu oser écrire des livres pour enfants avant d’en avoir eu vraiment elle-même.
à 46 ans elle s’intéresse toujours plus au nombril des autres.

Anaïs écrit et anime des ateliers d’écriture depuis une vingtaine d’années. Sa conviction que l’écriture est un salut (simple et bon marché) ne cesse de grandir. Ses dernières publications : « Un peu égal pareil que beaucoup », l’Impossible mars 2012 - « La migration des escargots », mai 2010 , texte de théâtre montré dans le cadre des Arts du récit, Grenoble - « Épuisement du sol », remue.net, 2010 - « Brooklyn Indien », remue.net 2009 - « Liban », remue.net 2008
Elle est aussi instigatrice de l’association grenobloise Les Machines, qui tourne autour de l’écrit.

Marie-Hélène Estéoule-Exel

Enseignante de français langue étrangère pendant 30 ans, elle a travaillé dans plusieurs pays étrangers et au Centre Universitaire d’Etudes Françaises (CUEF) à l’Université Stendhal de Grenoble. Pendant ces années, elle a aussi assuré des cours sur les littératures françaises et francophones et a animé, en parallèle, des ateliers d’écriture soit dans le cadre de l’Université, soit dans celui de la formation continue.
Titulaire d’un doctorat de lettres modernes, ses recherches portent sur la pédagogie de la littérature ou comment "apprendre à écrire", à partir de textes littéraires, à des personnes qui croient qu’il faut être seulement "doué" pour écrire. On peut jouer du piano avec bonheur sans pour autant être Mozart. On peut donc apprendre à écrire et c’est ce que Marie-Hélène propose.